webleads-tracker

Objets connectés : tour d’horizon en 4 chiffres et 3 mots clés

30septembre

Objets connectés : tour d’horizon en 4 chiffres et 3 mots clés

Les objets connectés tout le monde en parle et à juste titre.

Selon le think tank Idate (anciennement Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe), le nombre d’objets connectés devrait rapidement exploser dans le monde, passant de 15 à 80 milliards au cours des 5 prochaines années.

Accenture prévoit que le secteur pourrait générer 1.500 milliards de dollars de plus dans l’économie mondiale au cours des quinze prochaines années.

En France la Cité de l’objet connecté a été inaugurée à Angers le 12 juin 2015, par le Président de la République François Hollande.

Si leur application dans la vie quotidienne semble évidente (domotique, e-santé, sport…) ils sont une réalité en entreprise aussi. Deloitte estime ainsi que 90% des revenus issus des services créés pour l’internet des objets seront générés par les entreprises et non par les particuliers. Le cabinet de conseil va plus loin en estimant qu’à terme, 60% des objets connectés sans-fil seront achetés, payés et utilisés par des entreprises (en terme de volume).

IoT-les-chiffres

Global Partner vous propose un rapide tour d’horizon de ce thème en 3 expressions clés :

Internet des objets (IdO ou IoT pour Internet of Things en anglais)

Représente les échanges d’informations et de données provenant de dispositifs présents dans le monde réel vers le réseau Internet. L’internet des objets est considéré comme la troisième évolution de l’Internet, baptisée Web 3.0 qui fait suite à l’ère du Web social (web 2.0). L’internet des objets est en partie responsable de l’accroissement du volume de données générées sur le réseau, à l’origine du Big Data.

 

Smart city ou Ville intelligente

Selon le Smart City Council qui regroupe plusieurs grandes entreprises mondiales, une ville intelligente recueille des données à partir d’appareils intelligents et de capteurs embarqués dans le réseau routier, les réseaux électriques, les bâtiments etc. Elle partage ces données via un système de communication intelligent qui généralement combine le câblé et le sans fil. Elle utilise ensuite un logiciel intelligent pour créer de précieux renseignements et de services numériquement améliorés.

 

LoRaWAN

C’est un acronyme pour « Long Range Wide-area network », réseau étendu à longue portée destiné à faire communiquer les objets connectés. Ce protocole vise à standardiser les réseaux basse consommation déployés un peu partout dans le monde pour opérer des services M2M (Machine to Machine), les applications industrielles, les villes connectées (smart cities) et l’IoT (internet des objets)

 

M2M

Le concept de machine to machine, parfois abrégé par le signe M2M, utilise les télécommunications et l’informatique pour permettre des communications entre machines, et ceci sans intervention humaine. Cette technologie fonctionne en utilisant des réseaux et plus particulièrement les réseaux mobiles publics, ou des liaisons sans fil à courte distance, comme le Wi-Fi, le bluetooth ou le RFID.

Posté par GlobalPartner  Posté le 30 Sep 
  • Big Data, IoT, Objets connectés
  • Commentaires publiés : 0