webleads-tracker

Evolution de la fonction finance en PME

15janvier

Evolution de la fonction finance en PME

L’ensemble des entreprises ressentent le besoin de simplification et d’automatisation intelligente des tâches. C’est encore plus le cas dans les PME.

 

Comment se transforme la fonction finance ?

Après avoir longtemps été dans la constatation et la réaction a posteriori face aux résultats financiers de l’entreprise,  la place du directeur financier est aujourd’hui au plus près du business et du temps réel, voire l’anticipation. La plupart des PME font face à l’accélération des changements, à la rapidité de la transformation des business et à l’apparition de nouveaux concurrents. Les dirigeants souhaitent que la fonction finance propose, en amont, de la projection pour aider à la décision.

Les outils et les solutions attendus par les responsables financiers sont orientés vers  l’analyse prédictive et la business intelligence, afin de se projeter dans l’avenir mais aussi de prendre en compte des données issues de l’extérieur de l’entreprise. Par ailleurs, il faut des solutions agiles, permettant d‘accéder à l’information en temps réel, n’importe quand, n’importe où, et même de toutes les manières possibles.

Cette évolution a aussi des conséquences en matière productivité : afin de se dégager du temps pour l’analyse prédictive, les équipes souhaitent automatiser au maximum les tâches répétitives. Tout ce qui permet de soulager la fonction finance des tâches administratives et à faible valeur ajoutée est aujourd’hui bienvenu.

La transformation numérique de la direction financière va cependant bien au-delà du back office : l’objectif est que la fonction finance soit elle aussi au service du client final et contribue à la création de valeur de l’entreprise.

 

Quelles seront les priorités des directions administratives et financières en 2019 ?

Piloter la performance, contribuer à la stratégie de croissance et gérer le cash, sont les 3 grandes priorités des directions financières pour 2019.

Pour les Daf de PME, la contribution à la stratégie de croissance devrait même devenir la priorité numéro un dans les trois ans à venir. Participer à la stratégie de croissance signifie avant tout être en capacité de mettre à disposition des métiers des informations de gestion quasiment en temps réel.

Digitaliser la fonction reste un chantier majeur en 2019

Pour les PME, il s’agit d’enrichir les modèles de reporting avec plus de détails et plus de dimensions notamment en intégrant des données non financières pour accroître la visibilité.

Renforcer la proximité avec les métiers et digitaliser la mise à leur disposition des données, pour réduire les délais de prise de décision et d’exécution est un enjeu pour 61% des Daf interrogés.

Si la dématérialisation des processus en vue de leur optimisation était une tendance lourde de 2018, elle sera donc encore un axe majeur en 2019. « On note une volonté d’investir dans l’innovation et la R&D, indique Maryse Lecutier, associée responsable des activités de conseil pour les directions financières chez PwC. Ce, pour accélérer la standardisation et l’harmonisation des process au sein des services finance des PME et ainsi obtenir des gains de productivité et optimiser les coûts. » Les efforts des entreprises sont donc toujours concentrés sur la dématérialisation des cycles commandes d’une part et factures de l’autre.

Sources :

Baromètre des DAF, réalisé par ABV Group / Associés en Finance / SVP

Étude PwC et DFCG « Priorités 2019 du directeur financier »

business.lesechos.frdaf-mag.fr

 

Pour aller plus loin :

>>> La dématérialisation des factures clients : enjeux et solutions

>>> 6 clés pour piloter votre projet de dématérialisation des processus documentaires

>>> L’impact du digital pour les DAF

Posté par GlobalPartner  Posté le 15 Jan 
  • dématérialisation, dématérialisation des factures, Fonction Finance, Transformation digitale PME
  • Commentaires publiés : 0