webleads-tracker

Sauvegarde externe : méthode et avantages pour les PME

27avril

Sauvegarde externe : méthode et avantages pour les PME

A l’heure du RGPD et de la transformation digitale, également appelée 4e révolution industrielle, le SI, autrement dit la majeure partie des documents et informations de l’entreprise, est numérisé et donc, dématérialisé.

Dès lors, le nombre de données informatiques de l’entreprise croît de façon considérable.

 

L’importance d’une sauvegarde externe pour les PME

De nombreuses études font état de la situation de fragilité des PME face au risque de cybercriminalité. Mais plus que la malveillance, c’est souvent une mauvaise manipulation des collaborateurs eux-mêmes qui met en danger les données de l’entreprise.

Les conséquences peuvent être dramatiques. On parle de 700 millions d’euros de préjudice par an pour les TPE/PME françaises.

La sauvegarde externe est la première ligne de défense en cas de sinistre : vous redémarrez rapidement votre activité en restaurant vos fichiers répliqués à distance.

 

Qu’est-ce que la sauvegarde externalisée ?

La sauvegarde externalisée est un processus de sauvegarde automatique qui peut prendre plusieurs formes :

La réplication de données se fait via un stockage en ligne sur des machines virtuelles. Il est assuré selon différentes techniques telle que la redondance de supports de stockage (tels que des disques durs en miroir par exemple).

Le partage de fichiers est une autre pratique qui consiste à protéger des répertoires en les  synchronisant avec leurs copies sur des serveurs distants. La sauvegarde et l’archivage des données se font alors en temps réel. On parle alors de sauvegarde en ligne. Ces solutions peuvent faire appel à des bandes passantes conséquentes.

Dans le cloud (ou cloud computing) est une forme de virtualisation des données qui ne sont plus physiquement sur votre machine, ni sur le serveur de votre prestataire mais dans des fermes de serveurs, les datacenters.

Les données sont stockées de façon incrémentales ou différentielles et font alors l’objet d’un chiffrement.

Ces solutions de stockage à haute disponibilités intègrent des systèmes évolués pour permettre une restauration quasi en temps réel qui assure la continuité du service. On parle alors de virtualisation de données.

Par données, on entend à la fois les informations (clients, process en cours, échanges électroniques, comptabilité) mais également, tous les applicatifs locaux qui ne seraient pas en mode SAAS et qui mettent en œuvre les données informatiques.

 

Préférer l’externalisation à des supports locaux de sauvegarde ?

Il y a 3 moyens de protéger ses données :

 

1. La sauvegarde sur des supports locaux

Choisir la solution backup est moins onéreux mais beaucoup plus risquée et contraignant. Elle peut s’effectuer sur différents support comme un disque interne, des périphériques de stockages, un serveur dédié, ou encore un NAS (Network Attached Storage).

Néanmoins,  si ces supports restent à l’entreprise et que par exemple, le bureau est ravagé par un incendie cette sauvegarde ne sera pas plus utilisable que les ordinateurs de l’entreprise. De plus ces sauvegardes demandent différentes manipulations techniques parfois plus ou moins complexe.

 

2. La sauvegarde externalisée

La sauvegarde externalisée présente plusieurs avantages pour les entreprises. Elle permet, entre autres :

  • d’avoir accès à des espaces de stockage très importants, et beaucoup plus volumineux qu’en interne
  • de consulter, à n’importe quel moment et depuis n’importe quelle machine, les données et informations sauvegardées sans nécessairement se trouver dans l’enceinte de l’entreprise
  • de protéger les informations et données sensibles de l’entreprise d’incidents divers (vol, incendie, inondation, panne informatique, etc.).

À noter, enfin, que les prestataires extérieurs en sauvegarde externalisée assurent une sécurité optimale lors du transfert des informations et données sur les serveurs. Ils utilisent pour cela une technique de cryptage des données afin d’éviter toute tentative de piratage. C’est un des moyens les plus sûrs pour protéger ses données.

 

3. La sauvegarde hybride sur support local ultra sécurisé + en externe sur le cloud

Cette dernière alternative cumule plusieurs avantages :

Le support local, véritable salle blanche vous offre le confort du local sans les inconvénients : résistance au feu, étanchéité à l’eau, antivol grâce à la fixation au sol.

Les données sauvegardées en local sont automatiquement répliquées dans 2 datacenters distants ce qui offre un niveau de sécurité maximal.

En cas de sinistre, vous pouvez restaurer vos données même si vous n’avez pas accès à internet.

En cas de dégradation importante sur site, vous restaurez vos données depuis le cloud. C’est le moyen le plus agile de protéger vos données.

Découvrez notre solution de sauvegarde spécial PME

Permettre un plan de reprise d’activité rapide

La sauvegarde externalisée ou hybride, au-delà de sécuriser les données permet d’assurer un plan de reprise d’activité informatique après sinistre.

Autrement dit en cas de pertes ou altération de données, grâce à la sauvegarde externalisée votre infrastructure informatique peut être reconstruite très rapidement.

Dès lors l’activité peut reprendre et l’entreprise évite de grosses pertes financières.

La perte de données pour une entreprise coûte en moyenne 7 340 € par minute. Mais pour une reprise d’activité après un sinistre, la réussite repose sur une sauvegarde fiable et résiliente, d’où la nécessité de bien choisir sa sauvegarde externalisée et son prestataire.

 

Posté par GlobalPartner  Posté le 27 Avr 
  • backup données, protection des données entreprise, sauvegarde externalisée
  • Commentaires publiés : 0